Kyotographie

À l’occasion de la cinquième édition du Festival International de la Photographie de Kyoto, le photographe Raphaël Dallaporta propose, en collaboration avec on-situ, une immersion dans la grotte Chauvet Pont-d’Arc. L'installation repose sur des panoramas photographiques présentés sous forme de planisphères, selon les modèles conçus en 1946 par l’inventeur américain Richard Buckminster Fuller.

Exposées dans l’annexe du musée de la capitale japonaise, ces photographies en noir et blanc à 360° révèlent les peintures et gravures murales préhistoriques de la grotte. Le dispositif dépasse les limites traditionnelles du médium photographique pour restituer les reliefs tortueux de la grotte rythmés de gravures et de peintures rupestres datant de 36 000 ans avant notre ère.

Il décompose et recompose les volumes à travers un protocole photographique lui permettant de renouveler le regard avec des images inattendues. Dans la redécouverte du patrimoine de la grotte de Chauvet Pont-d’Arc, il tend plus particulièrement à restituer à plat les douze vues panoramiques réalisées lors de sa descente dans la grotte. Afin d’obtenir cette restitution, on-situ conçoit, en partenariat avec Sony, une installation vidéo immersive. Cette composition visuelle s’adapte à l’image et concorde parfaitement avec les panoramas.

Kyotographie
Japon, Kyoto
2017