ray-on

Le concept ray-on résulte d’un vaste projet de recherche et de développement sur la lumière et l’expérimentation en immersion virtuelle. Répondant à des enjeux de médiation, ce dispositif s’inscrit dans une réflexion complète et complexe d’ingénierie. Chaque composant participe d’une expérience de visite, dans une concordance entre équipement, interface et logiciel.

Les sites patrimoniaux détruits ou altérés par le temps restent complexes à interpréter pour les visiteurs. Le manque de vestiges et d’images rend difficile la projection dans l’histoire et l’appréhension de l’espace. Imaginé et conçu par on-situ, le concept ray-on propose une nouvelle forme de médiation, dans une reconduction du regard.

Installés sur site, face à l’objet représenté, ray-on livre un point de vue inédit d’un édifice en lui restituant son décor d’origine. ray-on superpose les éléments disparus aux fragments existants dans une confrontation immédiate entre passé / passé « recomposé » et présent.

Par son design et sa conception, le dispositif s’intègre parfaitement à son environnement. L’interface peut prendre plusieurs formes avec un écran orientable en portrait ou paysage. Les dispositifs sont conçus pour un fonctionnement continu en extérieur.

Grâce à la technologie fastlight, le point de vue évolue en accord avec la lumière du site. L’expérience reconduit le regard et dessine des architectures passées ou à venir dans un environnement capté en temps réel. Le point de vue en réalité augmentée évolue avec le site. Les conditions lumineuses sont restituées de façon continue sur le modèle virtuel, créant des tableaux vivants où réalité et virtualité sont intimement mêlées dans une vision confondante.

borne jardin
simulation virtuelle
composite
borne tour

ray-on
2001 – Aujourd’hui

Mission : Idée originale, conception et réalisation numérique

Design : Studio Adrien Gardère