GE200

En 2015, la Suisse commémore les 200 ans de l’entrée de Genève dans la Confédération. Ce bicentenaire marque également le tracé d’une frontière qui définit les limites sud-ouest de la Suisse actuelle.

L’exposition Dépasser les bornes, présentée dans l’espace Quartier Libre SIG, bâtiment du pont de la Machine, évoque cette frontière. Le dispositif GE 200, conçu et réalisé par on-situ, s’organise autour d’un vaste plan au sol (27 m2) dont les bords se prolongent sur les murs. Ce plan est celui du canton de Genève, délimité par des bornes frontières. Cette exposition en réalité augmentée illustre de différentes manières la frontière du territoire genevois et de ses communes, s’y attarde afin de comprendre son origine, ses implications juridiques et politiques.

L’installation met à disposition des visiteurs différentes lectures du territoire d’aujourd’hui à travers différents prismes. Munis d’une tablette, les visiteurs se déplacent sur la carte au sol et superposent à la vision réelle une autre réalité faite de cartes animées. Ils choisissent dès lors des points de vue et une thématique parmi les neuf répertoriées. Ces thématiques abordent la question de la circulation en temps réel dans la ville, les mouvements de population, l’évolution du territoire à travers des cartes historiques ou encore des visions inédites telles que la pollution lumineuse, sonore.

espace pierre vallier
exploration visiteurs
retransmission projection
tablette

GE200
Suisse, Genève, Pont de la Machine/Quartier Libre SIG
2015

Mission : Conception et réalisation numérique

Scénographie : Raphaèle Gygi
Partenariat : République et Canton de Genève, département de l’intérieur et de la mobilité, service de la mensuration officielle, service de l’information et de la communication